Charte

Charte de la Maison Médicale de Bièvre

1 – VALEURS :

Nos valeurs communes :

Une approche de soins de première ligne à dimension humaine privilégiant donc l’aspect relationnel et le respect de l’autre.

 

L’accessibilité aux soins de première ligne et aux services pour les patients par une approche ouverte à tous, sans préjugés et équitable en s’adaptant aux compétences et limites de chacun.

 

Aider à l’autonomie du patient, promouvoir  une participation active du patient dans sa prise en charge.

 

Un travail d’équipe dans l’esprit d’un travail de collaboration  et d’entraide professionnelle  pouvant créer des espaces de partage d’expérience.

 

Viser l’excellence dans la qualité de soins afin de répondre si possible aux défis des soins de santé actuels (développement des connaissances, exigences en matière de prévention, cadre de travail restreint , vieillissement de la population, moyens plus limités de bon nombre de patients , explosion des pathologies dépendantes du changement de mode de vie , exigences de performance mesurées par des contrôles en tous genres , …), et participer à la mise en place des outils et structures nécessaires pour pouvoir relever ces défis. Permettre le dépassement de soi: tendre à toujours s’améliorer seul et en équipe d’un point de vue médical et relationnel.

 

Harmonie entre vie privée et vie professionnelle afin de se donner une vie en dehors de sa vie professionnelle et tendre vers une qualité de vie équilibrée. Que cet équilibre soit une ressource pour les professionnels dans la relation avec leurs familles et leurs patients. Limiter le stress au travail et mieux profiter de la vie privée.

 

2 – OBJECTIFS :

 

La multi/pluri/transdisciplinarité : tendre vers la pluridisciplinarité qui permet par la complémentarité  d’atteindre plus facilement ses objectifs.

 

Le bien-être au travail : faire en sorte que tous les membres de l’équipe se sentent bien dans leur travail et s’y investissent avec leurs compétences respectives.

 

Préparer l’avenir c’est-à-dire un cadre de travail porteur pour nous et nos successeurs et qui permette une vision à long terme des soins et services de première ligne en milieu rural.

Participation à la réflexion  sur l’organisation et  l’évolution des soins de santé.

Promouvoir des temps de formation aux membres.

 

Redistribuer les tâches en fonction des compétences et des obligations de chacun en autogestion.

 

Prise en charge globale du patient dans sa communauté , dans la durée au niveau préventif et curatif.

 

Rester réaliste, au niveau le plus proche de la vie de tous les jours. Se centrer sur ce qui est l’essentiel de notre pratique de soignant.